Soutenue par Bpifrance et la région Nouvelle Aquitaine, elle a récemment dévoilé, Numii, 1er Iot industriel, qui génère la première base de données sur le travail humain. Une opportunité de mieux prévenir les maladies professionnelles et mieux comprendre les interactions homme/robot pour des usines plus humaines.

 

« Le développement de nouveaux outils est important pour réduire la pénibilité au travail, surtout sur les métiers très exposés dans l’industrie, souligne Cyril Dané, dirigeant de la société AIO. Nous imaginons des robots très particuliers, qui tirent leur origine du Japon à la période d’Edo que nous appelons des Karakuri Kaizen. Ils ressemblent à de vieux automates à câbles et fonctionnent sans électricité. »

 

AIO produit des Karakuri Kaizen, des robots passifs n’utilisant aucune source d’énergie pour générer un mouvement et assister le geste d’un opérateur. Via des astuces mécaniques, donc peu coûteuses, ces robots facilitent le travail sur une ligne de production. Ils permettent notamment de rapprocher une pièce à assembler sur une voiture en cours de montage de la main de l’opérateur.

 

Les industriels de l’assemblage en Europe font confiance à AIO

« Le Karakuri Kaizen permet d’améliorer les conditions de travail et la compétitivité des entreprises grâce à des investissements maitrisés. Bref, à produire mieux en diminuant la charge cognitive de l’opérateur et pour moins cher. » explique Cyril Dané.

 

AIO fournit désormais les 10 constructeurs automobiles implantés en Europe, leurs sous-traitants de premier rang mais aussi les fabricants d’électronique ou les entreprises du secteur aéronautique. Ses astuces mécaniques permettent à leurs clients d’amplifier leurs démarches RSE — Responsabilité Sociale et Environnementale — avec des outils de production plus centrés sur l’homme mais aussi moins énergivore.

 

« Le développement fort de l’entreprise n’a été possible que par notre stratégie Lean*. Nous avons la chance de travailler avec Michael Ballé depuis quelques années qui est le référent mondial dans cette approche. »

 

Numii, un outil connecté pour améliorer la santé au travail

 

Depuis 2013, l’entreprise AIO a axé son développement autour de la prévention des maladies professionnelles et du développement d’objets connectés permettant une meilleure compréhension de l’apparition des TMS — Troubles Musculo Squelettiques. Développé via un programme de recherche mené en partenariat avec l’Institut national de recherche en informatique et automatique (INRIA), « Numii » est une balise interconnectée permettant une mesure indirecte du travail d’une personne en mesurant ses gestes et ses efforts.

 

L’entreprise travaille aujourd’hui autour de cette data et pour générer cette première base de données qualifiée sur le travail humain. Il s’agit d’une première mondiale.

 

Ces balises, dont on peut voir en direct les mesures sur une tablette analyse les postures et les mouvements des personnes, et permet ainsi aux entreprises d’identifier les zones ou situation à risques. « L’objectif est de pouvoir faire des choix pertinents pour modifier le poste ou la méthode de travail, et au final améliorer l’industrie dans sa globalité ! »

 

Toutes les données collectées sont consignées dans un cloud pour permettre à la recherche de mener des retours sur expérience. Cependant les données restent la propriété des entreprises clientes. Avec Numii, AIO se positionne comme un acteur incontournable du jumeau numérique des usines de demain.

 

En janvier 2019, à Las Vegas, AIO a été récompensé avec Numii dans la catégorie « Tech for a better world ». L’outil n’est pas encore sur le marché. De nombreux industriels sont impatients de l’utiliser.

 

Bpifrance, boosteur de croissance

« AIO a une croissance de plus de 20% par an et aujourd’hui un salarié est embauché chaque semaine, indique Cyril Dané. Nous sommes sur le point de signer un accord avec un industriel présent dans le monde entier. Pour répondre aux besoins de telles compagnies, nous avons dû accélérer notre rythme de recrutement. »

 

De plus, AIO est accompagné par Bpifrance, dans son passage de PME au statut d’ETI. Bpifrance, en partenariat avec la région Nouvelle-Aquitaine, accompagne les PME ambitieuses pour leur permettre de devenir les ETI de demain. Elles bénéficient de formations, de conseils et tissent un réseau solide au sein d’un groupe de dirigeants de PME performantes. Grâce à ce programme, les PME « accélérées » peuvent augmenter significativement leur chiffre d’affaires et leurs effectifs.

 

* Le lean management est un système d’organisation industrielle initié par Toyota à la fin des années 50. L’objectif est de développer les hommes pour améliorer les produits conçus et fabriqués.

 

AIO

Date de création : 1988

Dirigeants : Cyril Dané et Eric Jobkel

Secteur d’activité : Industrie d’assemblage

Siège social : Pessac (Gironde)

Nombre d’employés : < 100 pers.

 

* Crédit Photo : Olivier Rocca – Sharpen